Français
English
Español
magazine étudier à l'étranger carrières internationales e-learning forums partenaires contact


MAGAZINE
Présentation
Actualité
Témoiniages
Dossiers Spéciaux
Tests  &  Examens

 Etudiants
S'inscrire
Trouver une formation
Rechercher un emploi
Le Conseillé Worldstudent

 Ecoles
Se référencer
Nous contacter

 Entreprises

Proposer une offre d'emploi
Consulter nos CV
Nous contacter

Edueuropa

 Recherche

DOSSIERS

 

Canada, étudier dans les deux cultures

Le Canada représente une véritable exception culturelle sur le nouveau continent. L’anglais et le français sont langues officielles et les deux cultures coexistent dans les établissements d’enseignement et dans de nombreuses provinces. Le Canada offre donc la possibilité de se former dans deux des langues les plus populaires et d’obtenir un passeport à vie pour le monde.

 

Un pays, deux langues et deux cultures

Sur une population totale de 30 millions d’individus, il y a aujourd’hui au Canada 14% de la population qui ne parle que français, 67% uniquement anglais et 2 % aucune des deux langues. 17 % des canadiens sont capables de parler les deux langues officielles du pays.

Ceci est une réalité statistique que l’Etat fédéral canadien a mis du temps à prendre pleinement en compte. Il aura fallu la " Révolution Pacifique " pour qu’en 1969, à la suite des recommandations de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, la première Loi sur les langues officielles établisse le français et l'anglais comme langues officielles de toutes les institutions fédérales canadiennes et exige de celles-ci qu'elles servent la population dans ces deux langues. Depuis, les débats au parlement fédéral s’effectuent dans les deux langues. En 1982, la Charte canadienne des droits et libertés a renforcé les droits linguistiques des Canadiens, notamment en statuant sur le droit à l’éducation dans la langue minoritaire de la province, l’anglais ou le français.

La Province du Nouveau Brunswick, voisine du Québec, est à ce moment devenue la seule province officiellement bilingue. Le Québec étant lui même la province de langue officielle française.

Les universités et les institutions d’enseignement supérieur ont accompagné et parfois même précédé ce mouvement de reconnaissance du français. Il n’est donc pas étonnant qu’aujourd’hui ce soient ces mêmes institutions qui proposent des programmes bilingues dans différents champs d’études, en plus, bien sûr des études de langues pures.

 

Les plus de la double culture à l’université

Les avantages à tirer pour un étudiant souhaitant étudier au Canada sont évidents : des enseignements variés sont en effet délivrés dans les deux langues dans de nombreux établissements. Ceci vous permettra de progresser dans une langue étrangère, mais pas seulement. La langue est évidemment le passeport obligé vers un pays différent, mais vous aurez l’occasion d’étudier effectivement deux approches, anglo-saxonne et française, dans le cadre des cours de Droit, de Commerce, de Finance. Pour chacun de ces sujets, vous assimilerez une nouvelle culture avec ses codes et ses rites. En effet, comme tout bon commercial le sait, il ne suffit pas de traduire une offre commerciale de l’anglais au français pour obtenir de nouveaux marchés dans un pays francophone. Encore faut-il connaître les règles de politesse, les habitudes de négociation usités dans les pays francophones.

Par ailleurs, la maîtrise des deux langues permet l’accès à deux littératures d’une grande richesse, encourage la mobilité internationale et entraîne une plus grande ouverture d’esprit. Les bénéfices à tirer, sur le plan professionnel, d’un cursus mélangeant deux cultures sont tout simplement…doubles !

Où s’inscrire et dans quelles filières pour bénéficier de la double culture canadienne ?

Concrètement, il y a plusieurs façons de profiter de la situation linguistique exceptionnelle du Canada. En premier lieu, le Canada accueille de nombreuses institutions bilingues. Ainsi dans la capitale - en zone linguistique anglophone — on trouve la plus grande université bilingue franco-anglaise du pays : l’Université d’Ottawa. Dans cette université prestigieuse, les cours sont proposés soit en anglais, soit en français ou encore dans les deux langues en Lettres, Sciences, Droit (civil et Common Law), Génie, Education, Médecine, Sciences sociales et Administration. Les travaux remis par l’étudiant sont également à écrire soit en français, soit en anglais. Les étudiants n’ayant pas un niveau suffisant dans une des deux langues, pourront suivre des cours complémentaires de seconde langue. Pour plus d’informations, référez-vous au site officiel de l’université :

http://www.uottawa.ca/bienvenue.html

On compte de nombreuses autres institutions bilingues au Canada, comme le Collège Glendon, dépendant de l’Université de York, à Toronto (http://www.glendon.yorku.ca ), ou encore le College Militaire Royal du Canada (http://www.rmc.ca/cmrprofile.html ).

Il est possible par ailleurs de développer sa connaissance du français et de l’anglais ainsi que des cultures qui leur correspondent en s’inscrivant dans une université de langue anglaise dans une zone francophone et inversement : c’est notamment un des atouts affichés par l’Université Mc Gill, anglophone et basée à Montréal, la plus grande ville francophone du monde (http://www.mcgill.ca ). Cette université travaille par ailleurs sur certains programmes bilingues en collaboration avec l’Ecole Polytechnique de Montréal, francophone.

Enfin, le Canada présente dans certaines filières de formation des atouts liés à sa double culture.

Droit civil et Common law

Le droit civil est le système juridique dominant en Europe continental, on parle également de " droit écrit ", ou latin. Le système de Common law est le système utilisé aux Etats Unis au Royaume Uni et dans la majorité des pays du Commonwealth.

Le Canada étant un Etat fédéral, les provinces qui le composent sont organisées selon un système juridique particulier à leur histoire. Et puisque le Québec est une ancienne colonie française, il est toujours régi par des règles de droit civil. Le reste du Canada est sous le régime juridique de la Common Law d’inspiration britannique. Les universités canadiennes enseignent donc les deux types de droit et sont ainsi dans une position forte pour attirer les futurs juristes du monde entier soucieux de s’ouvrir aux deux systèmes juridiques les plus utilisés au monde, dans le cadre de l’internationalisation des échanges et de la mondialisation.

Les juristes de double compétence valent de l’or sur le marché mondial de l’emploi, et c’est bien au Canada qu’ils ont les meilleures possibilités de se former, directement au contact des deux types de droit et d’enseignants versés dans les deux cultures latines et anglo-saxonnes.

Les programmes de langue seconde au Canada

Deuxième filière d’enseignement qui bénéficie directement de la double culture canadienne, l’enseignement des langues est devenu une des spécialités des universités canadiennes. Elles sont nombreuses en effet à proposer des cours d’immersion en langue seconde en français et en anglais. Le Conseil des programmes de langue Seconde du Canada propose une liste complète des universités proposant ce type de programmes sur son site : http://www.cslp.com

Les étudiants sont placés dans un contexte général favorable à l’apprentissage d’une langue et d’une civilisation étrangère grâce à des cours intensifs de langue, des cours de civilisation et bien sûr grâce à un environnement linguistique différent. Par exemple, les étudiants choisissant de se perfectionner en français peuvent étudier pendant une durée de 15 semaines sur le campus de l’Université de Laval, au cœur historique du Canada francophone, à Québec.

Le contexte linguistique autour du campus est évidemment un atout majeur des universités canadiennes pour l'enseignement de l’anglais ou du français, mais ce n’est pas tout car les enseignants de langue canadiens utilisent des outils performants élaborés depuis des années, à tous les niveaux d’enseignement, de la maternelle à l’université, pour faire de leurs cours d’immersion les plus performants du monde.

Le Canada représente donc bien une sorte d’Eldorado pour qui souhaite s’ouvrir à différentes pratiques linguistiques ou relationnelles. Que l’on choisisse de s’inscrire dans un établissement bilingue ou de s’installer dans une zone linguistique différente de la sienne tout en suivant un enseignement dans sa langue, on sait au Canada que l’on peut découvrir une culture différente sans pour autant se couper complètement de ses habitudes.

Droit, Commerce, Génie, Informatique… dans toutes ces filières de nombreuses universités du Canada mélangent les vocabulaires et les traditions permettant par la suite une plus grande mobilité ; une qualité qui vaut de l’or dans un monde globalisé.








magazine étudier à l'étranger carrières internationales e-learning forums partenaires contact